La qualité de vie des personnes âgées

grandma-1335722__340L’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit la qualité de vie par « la perception qu’a un individu de sa place dans l’existence, dans le contexte de la culture et du système de valeurs dans lequel il vit, en relation avec ses objectifs, ses attentes, ses normes et ses inquiétudes. C’est un concept très large influencé de manière complexe par la santé physique de la personne, son état psychologique, son niveau d’indépendance,ses relations sociales ainsi que sa relation aux événements essentiels de son environnement ».

La vie des personnes âgées dépendantes en maison de retraite médicalisées est souvent perçue par la société comme triste, sans intérêt et en règle générale négative.

Pourtant, les études internationales démontrent que c’est précisément dans la catégorie des seniors que l’on trouve la plus forte proportion de gens heureux.Les résidents font preuve d’une aptitude d’adaptation étonnante, malgré leur fragilité et leur dépendance, qu’elles soient physiques ou psychiques.Il semblerait que les personnes âgées s’engagent dans un processus de déprise qui s’intègre dans la dynamique de résilience.De ce fait, les résidents des maisons de retraite expriment des sentiments  reflétant une qualité de vie tout a fait acceptable, ou le plaisir y a sa place contrairement aux idées préconçues de la société.

Note:
La déprise sociale des personnes âgées, un concept de la sociologie de la vieillesse et du vieillissement qui permet d’analyser leur renonciation à certaines activités au fil de leur avancée en âge ( Wikipedia).

La résilience désigne la capacité pour un corps, un organisme, une organisation ou un système quelconque à retrouver ses propriétés initiales après une altération (Wikipedia).

Il existe beaucoup de stéréotypes négatifs  véhiculés par la société sur les personnes âgées: elles sont forcement plus malheureuses et tristes que  la population plus jeune ,étant donne les nombreuses pertes qu’elles ont forcement dû subir: décès de proche, perte d’autonomie, de capacités physiques,…

Pour comprendre la différence entre ce que nous pensons du grand âge et ce que pensent les personnes au grand âge, il faut accepter qu’un jeune adulte et une personne âgée ne définissent pas de manière similaire leur qualité de vie. Une personne de 80 ans ou plus n’a pas les mêmes besoins, les mêmes désirs ou les mêmes intérêts qu’une personne de 20 ans…

Pour les personnes âgées, le bien-être est associé à la plénitude et au calme, contrairement aux jeunes qui l’associent à l’agitation, l’activité et l’action. Par exemple,pour un jeune adulte de 20 ans, être assis sur un fauteuil, le soleil dans le visage  à  regarder dehors tient de l’ennui et de la solitude…pour une personne de 80 ans, cela peut être un vrai moment de plaisir et de détente.

De même , pour un jeune adulte « grand age » signifie maladie et  dépendance, la personne âgée en est réduite à ses incapacités. Alors que la personne âgée ne se voit pas forcement de cette manière , l’altération de sa sante n’a pas autant d’impact sur sa qualité de vie que ce que les personnes plus jeunes pensent.

Les personnes âgées vivent  l’instant présent, et profitent au jour le jour de ce qu’elles ont acquis. De plus,nos aînés ont plutôt tendance à traiter les informations positives au détriment des informations négatives

Il est donc important  de différencier les conditions objectives (majoritairement la qualité de vie liée à la sante) des perceptions subjectives des personnes âgées quant à leur qualité de vie (ce que l’on appelle le vécu).

Evaluer la qualité de vie au grand age doit non seulement se baser sur des critères qualitatifs mais aussi sur l’appréciation des personnes âgées de leur qualité de vie (  satisfaction,estime de soi, évolution de leurs besoins,..).

Les personnes âgées  dont les facultés mentales sont atteintes peuvent elles aussi être en mesure de communiquer des informations importantes sur leur vécu .

« En moi, c’est l’autre qui est âgé, c’est-à-dire celui que je suis pour les autres : et cet autre, c’est moi » (Simone de Beauvoir)

 

Personnel, soins et prestations en maison de retraite

unity-1917780__340

En maison de retraite, plusieurs équipes travaillent en collaboration.

Le directeur de la maison de retraite encadre l’ensemble du personnel, veille au bien-être de ses résidents et est responsable du bon fonctionnement de l’établissement.

 

 

 

secretary-1713697__340

L’équipe administrative et technique se charge de:

  • gestion des admissions , secrétariat , comptabilité;
  • accueil et suivi administratif (dans la plupart des maisons une personne est  chargée des admissions et des contacts avec les familles);
  • accompagnement  du résident et de sa famille dans les démarches administratives (obtention de l’APA, par exemple) et les mesures de protection juridique ;
  • entretien du linge;
  • restauration;
  • gestion du personnel de la maison de retraite;
  • gestion et entretien des locaux.

 

nurse-2019420__340L’équipe médicale et soignante:

  • le médecin coordonnateur:a un rôle de conseil auprès du directeur, notamment pour l’entrée de nouveaux résidents( c’est lui qui validera ou non le dossier médical de la personne âgée), il n’est pas médecin traitant et ne prescrit ni médicament , ni actes médicaux mais il coordonne les actions des différents professionnels de santé intervenant auprès des résidents ( y compris les intervenants extérieurs);
  • Le cadre infirmier anime et coordonne l’ensemble du personnel soignant.
  • Le psychologue  accueille le résident, l’aide à s’adapter à son nouvel environnement, diagnostique les capacités du résident et met en place ateliers mémoire, exercices de stimulation et autres, selon les besoins de la personne âgée et reste à son écoute.En face de la famille, le psychologue renforce la structure familiale durant le séjour en maison de retraite( déculpabilisation des proches,acceptation de la maison de retraite,..) et les soutient lorsque la personne âgée  est en fin de vie. En face du personnel de la maison de retraite, le psychologue met en place des ateliers de parole pour permettre aux employés de partager  leur vécu commun et souvent difficile et de réfléchir sur les problèmes quotidiens des résidents.
  • L’ infirmier  d’effectue les actes médicaux (pansements, injections…) et  distribue les médicaments.
  • L‘ aide-soignant assiste l’infirmier et dispense les soins d’hygiène et de confort, aide les personnes âgées dans ses déplacements, sa toilette, l’aide, si besoin, au moment des repas et participe aux animations.
  • Le kinésithérapeute (qui  intervient dans certaines maisons de retraite en externe) rééduque l’appareil locomoteur( marche, équilibre,…) , améliore les capacités respiratoires de la personne âgée et sa capacité à faire des efforts.Il établit un bilan des capacités de la personne âgée et lui adapte un programme  de rééducation.
  • L’ergothérapeute (qui  intervient dans certaines maisons de retraite en externe) aide les personnes âgées à faire des gestes ou des activités qu’elles ne peuvent plus faire seules soit en adaptant l’activité soit en lui conseillant une aide technique.
  • Le psychomotricien (qui  intervient dans certaines maisons de retraite en externe) se charge de dépister, diagnostiquer,prévenir et accompagner les personnes âgées ayant des difficultés psychologiques se manifestant de façon corporelle(bégaiements, tics, problèmes d’orientation,…) ou en refus de soins.
  • L’ aide médico-psychologique  encourage les résidents à communiquer (par la parole ou d’autres moyens) et favorise leur vie sociale.
  • L’ agent de service est en charge de l’hygiène et de l’entretien des chambres et des espaces communs.

A noter: le choix du médecin traitant reste celui résident (il peut , par exemple faire intervenir le médecin qui le suivait avant son entrée en maison de retraite). Certaines maisons de retraite peuvent proposer les coordonnées de médecins, dans le cas ou le résident serait trop éloigné de son médecin traitant habituel, par exemple.

Organisation des soins:

  • l’équipe du matin : entre 6h30 et 7h00 du matin jusqu’en début d’après-midi ;
  • l’équipe d’après-midi, fait la liaison avec l’équipe du matin, et travaille du début de l’après-midi jusqu’au coucher des résidents ;
  • l’équipe de nuit prend le relais au départ de l’équipe d’après-midi, jusqu’au matin suivant.

Certaines maisons de retraite emploient un ou plusieurs médecins qui sont présents uniquement dans la journée et sont d’astreinte à tour de rôle la nuit et interviennent en cas d’urgence.

Dans certains cas et/ou lorsqu’il n’y a pas de médecins d’astreinte, c’est le 15 , les pompiers ou le SAMU selon les cas.

 

 

grandma-1335722__340L’équipe d’animation:

Les  animateurs: préparent et organisent les animations qu’ils auront défini en collaboration avec les autres équipes et après accord de la direction.Ces animations sont quotidiennes et variées (ateliers artistiques,jeux,lecture, activités inter-générationnelles,ateliers mémoire,…).

Les équipes soignantes participent aux animations. Des intervenants extérieurs peuvent également intervenir pour des activités spécifiques (musicothérapie, zoothérapie,…).

Autres prestations:

La plupart des  maisons de retraite ont en interne un salon de coiffure, mettent a disposition des résidents les services  de manucure et de pédicure et autres,…

Service de blanchisserie, location de télévision, téléphone , repas pour les invites des résidents sont aussi proposés dans les maisons de retraite.

Les tarifs de ces prestations varient selon les établissements.

Les personnes âgées et les exercices physiques

images-gratuites-libres-de-droits-sans-droits-d-auteur-108

 

Il n’y a pas d’âge pour pratiquer une activité physique et l’âge ne constitue pas une contre indication pour bouger.

Pour les personnes âgées de 65 ans ou plus, l’activité physique englobe notamment les loisirs, les déplacements ,les activités professionnelles, les tâches ménagères, les activités ludiques, les sports ou l’exercice planifié, dans le contexte quotidien, familial ou communautaire.

Au moins 75 % des personnes de plus de 65 ans ne pratiquent pas d’activité  aux niveaux recommandés bien que l’exercice physique soit reconnu comme étant bénéfique  pour la santé.

L’exercice est l’une des méthodes les plus sûres pour améliorer la santé. Compte tenu du déclin de capacité physique dû au vieillissement et aux troubles courants chez les personnes âgées, l’exercice apporte des bienfaits avérés( même quand on le commence à un âge avancé). Une musculation de base modeste aide les personnes âgées à accomplir les activités de la vie quotidienne plus facilement.

 Une activité physique régulière a un impact positif pour l’ensemble des patients souffrants d’une désorientation spatiale.Elle leur permet de maintenir les facultés motrices ainsi que de ralentir la perte de coordination.

L’exercice permet d’augmenter naturellement la production d’endorphines. Les endorphines procurent une sensation de bien-être, de détente et de relaxation. L’exercice aide à ouvrir l’appétit et à redonner de l’énergie, et favorise une vraie nuit de sommeil.

Attention: Avant de commencer un programme d’exercice, il est fortement recommandé de faire évaluer l’état de santé de la personne âgée, afin de détecter des troubles cardiaques et certaines limitations physiques à l’exercice.

En fonction des capacités de chacun, différentes activités seront proposées qui permettront à la personne âgée de renforcer :

  • la découverte et l’entretien de son corps ;
  • le maintien de ses  capacités cardio-respiratoires ;
  • le maintien de sa capacité à se déplacer, faire ses transferts, etc… ;
  • le maintien de sa confiance en lui-même ;
  • le maintien d’une certaine qualité de vie et d’une communication sociale.

Quelles activités physiques proposer ?

Elles doivent nécessairement : 

  • Rester Simples et respecter une certaine routine.
  • Reprendre les activités anciennement pratiquées tout en essayant au mieux de les adapter aux capacités actuelles de la personne âgée.
  • Maintenir et aider l’exécution des tâches ménagères.

Exemples:

  • Circuits favorisant l’équilibre: marche avec obstacles par exemple
  • Entraînement physique et cardio-vasculaire : vélo d’appartement, rameur, etc…
  • console de jeux:ou réintégrer le plaisir du jeu tout en entraînant la mémoire et la coordination .
  • activités permettant de s’exprimer: théâtre, jeux de rôles,…
  • promenade, visite de musée, aller prendre un café dans un bar,…(si sortie possible, évidemment).

Pour favoriser au maximum les effets bénéfiques d’une activité physique, il est recommande de pratiquer:

-une activité d’endurance par périodes d’au moins 10 minutes;

– au moins 150 minutes d’activité au cours de la semaine;

– une activité physique visant à améliorer l’équilibre et à prévenir les chutes, au moins trois jours par semaine, lorsque la mobilité est réduite;

-des exercices de renforcement musculaire faisant intervenir les principaux groupes musculaires  au moins deux fois par semaine (la musculation peut augmenter la masse musculaire et améliorer la fonction de manière significative);

Pour les personnes âgées ne pouvant pratiquer autant d’activité physique en raison de leur état de santé, elles devraient être aussi actives physiquement que leurs capacités et leur état le leur permettent;

Les plus grands bénéfices pour la santé, particulièrement avec l’exercice aérobique, sont obtenus quand des personnes qui ne sont pas physiquement actives commencent à s’entraîner.

Attention:

Les personnes doivent arrêter l’exercice et solliciter une aide médicale si elles développent des douleurs thoraciques, des sensations de vertige, ou si elles ont conscience de battements cardiaques irréguliers ou rapides (palpitations) pendant l’exercice.

Les bienfaits du sport pour les personnes âgées:

– Sur la fonction musculaire :  l’exercice physique améliore la vascularisation musculaire, la force musculaire, la rapidité de déplacement ,de monter les escaliers,l’augmentation de la consommation d’oxygène.

– Sur les fonctions respiratoires et cardiovasculaires : l’exercice régulier aide  à prévenir le vieillissement de l’appareil respiratoire en ralentissant fortement l’altération des fibres élastiques pulmonaires et la rigidité du système vasculaire.

– Sur la DMO (valeur de la Densité Minérale Osseuse) Le sport ralentit la perte osseuse. L’effet bénéfique est réversible, le sport implique que l’activité physique doit être maintenue le plus longtemps possible.

Animateur d'activités physiques adaptées aux seniors et personnes âgées | AgeVillageTout porte à croire que comparés à des hommes et femmes plus sédentaires, les personnes âgées plus actives sur le plan physique:

  • ont un plus faible taux de mortalité toutes causes confondues, cardiopathies coronariennes, hypertension artérielle, accidents vasculaires cérébraux, etc..;
  • ont une meilleure santé fonctionnelle, moins de risque de chuter, et ont de meilleures fonctions cognitives ; ont moins de risque d’être limitées de façon modérée ou sévère dans leur fonctionnement et de voir leur rôle social diminuer.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas a nous contacter au:

01.82.88.79.79 ou sur notre numéro vert : 0805 083 083

La période des fêtes pour nos aînés

Si votre proche réside en établissement

 

Pensez à décorer sa chambre

En effet, l’ensemble des maisons de retraite et des établissements pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) se mettent généralement aux couleurs de Noël dès le début du mois de Décembre : Sapins, guirlandes illuminées, programme adapté à travers différents ateliers …

Pour autant prenez le temps, si vous le pouvez, de personnaliser la chambre de votre proche avec quelques photos et joyeux dessins des petits-enfants. Installez un mini-sapin avec des boules en chocolat…

ou tout simplement un écriteau du style :

On t'aime et on pense a toi

 

 

le plaisir d'offrirNoël, c’est la joie de recevoir des cadeaux mais c’est aussi le plaisir d’en offrir.

Vous pouvez essayer d’associer votre parent aux préparatifs en dressant ensemble une liste de cadeaux et de personnes à qui les offrir.

Chocolats, eau de toilette, jouets pour les plus petits, …

Vous pouvez également encourager votre proche à confectionner lui-même de petits cadeaux ou à écrire des cartes de vœux aux membres de la famille et au personnel de l’établissement.

Il se peut que votre aide soit nécessaire voire inévitable, souvenez-vous que l’important est que votre parent participe et se sente dans l’ambiance de fête qui caractérise cette période.

De même, si votre proche souhaite offrir un cadeau personnalisé, encouragez-le, que le cadeau plaise ou non….il n’y a que l’intention qui compte et cela est aussi  vrai pour votre parent.

 

Essayez de vous libérer pour participer aux activités organisées par la maison de retraite 

Les ateliers de Noël : confection d’objets, de petits cadeaux, de décorations pour les espaces communs…

Les ateliers cuisine : préparer une bûche de Noël, du pain d’épice ou des truffes…

Dans certains établissements, les résidents confectionnent eux même de petits objets artisanaux destinés à être vendus dans les marchés de Noël ou au profit d’œuvres de bienfaisance.

cuisine en etablissement-1cuisine en etablissement-2

 

 

 

 

 

 

 

De plus, les directeurs d’établissement redoublent d’initiative au moment des fêtes : Spectacles, pièces de théâtre, sketchs humoristiques et chorales sont bien souvent préparés par les pensionnaires. Lesquels se sont exercés tout au long de l’année. Assister en famille à ces différentes prestations devient alors un couronnement pour nos aînés.

 

Si possible, faites partager à votre parent les joyeux moments de ces fêtes 

 

Senior woman portrait

 

– En coordination avec le personnel de l’établissement, vous pourriez emmener votre parent à l’école de vos enfants le jour du spectacle de fin d’année, ou de l’arbre de Noël des plus petits.

– si votre parent  peut encore se déplacer, y compris en fauteuil, un après-midi de promenade pendant les vacances sur les marchés de Noël, ou encore un repas gourmand peut procurer à votre parent beaucoup de plaisir.

– et bien sûr, essayez de faire le maximum pour que votre parent puisse être avec vous lors des réveillons.

 

 

 

Et pourquoi ne pas réveillonner aussi à la maison de retraite ?

Généralement, les maisons de retraite organisent le repas de Noël le midi, pour éviter de fatiguer les plus fragiles qui ont l’habitude de se coucher tôt.

 Parfois, le réveillon est célébré quelques jours avant la date pour permettre à toute la famille d’y participer pleinement.

Alors, si cette option vous convient, il vous suffit de réserver à l’ avance…

Reveillonnez en etablissement-1

Ce jour-là, nappes blanches, verrerie et porcelaine sont de mise en maison de retraite. Le personnel de l’établissement est convié à s’asseoir à la table des résidents les plus esseulés pour leur tenir compagnie et des petits cadeaux sont prévus pour tous 

Reveillonnez en etablissement-2

 

Quelques recommandations avant de rendre visite à votre proche en maison de retraite

  • Consultez les horaires de visite des jours fériés et le nombre de visiteurs maximal autorisé.
  • Demandez conseil auprès du personnel pour savoir quelle est l’heure la plus appropriée, à savoir celle où votre proche semble le plus en forme.
  • Préparez une petite liste d’activités : promenade, chants de Noël, jeux de société, questions-réponses sur des thèmes appréciés : chansons, histoires de famille, devinettes autour de l’album photo etc…
  • Organisez-vous avec tous les membres de la famille pour espacer les visites tout au long de la semaine de Noël, plutôt que de les concentrer sur une seule et même journée.

Happy senior lady with a walker or wheel chair and children. Grandmother and kids enjoying a walk in the park. Child supporting disabled grandparent. Family visit. Generations love and relationship.